Les images médicales ne sont pas des photos de vacances !

Depuis 2012, le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement organise chaque année la campagne « Les images médicales ne sont pas des photos de vacances ! ». L’objectif de cette campagne est de sensibiliser les citoyens aux risques de l’usage fréquent et superflu  d’images médicales.   

 

L’imagerie médicale est un terme générique utilisé pour les différentes techniques permettant de réaliser des images du corps. Ces techniques font souvent appel aux rayonnements ionisants, qui ne sont pas toujours sans risques. Dans le cadre de l’imagerie médicale, 6 techniques d’imagerie médicale ont recours aux rayonnements ionisants :

  • la radiographie
  • la radioscopie
  • le scanner CT
  • la tomographie scintigraphie planaire
  • la tomographie d’émission monophotonique (ou SPECT, de l’anglais Single Photon Emission Computed Tomography)
  • la tomographie par émission de positons (ou PET-scan, de l’anglais Positron Emission Tomography).

 

Si le risque d’effets néfastes des rayonnements ionisants est minime, la prudence reste toutefois de mise. Les enfants sont nettement plus sensibles aux rayonnements ionisants que les adultes. Les femmes enceintes sont elles aussi plus vulnérables. Le risque d’effets néfastes est en outre cumulatif : plus le patient est exposé aux rayonnements, plus le risque augmente. 

 

Examinez toujours avec votre médecin, spécialiste ou dentiste les avantages et les inconvénients d’un examen d’imagerie médicale.

Dans le cadre de ses missions d'appui à la communication des services publics fédéraux, la direction générale Communication externe du SPF Chancellerie du Premier Ministre a contribué à la réalisation de ce projet.

 

Plus d’informations sur le site de la campagne pasderayonssansraisons.be