Développement durable

L’environnement, le développement durable et la responsabilité sociétale sont des concepts particulièrement en vogue aujourd’hui.

Logo Journée du développement durable Ils recouvrent d’une certaine façon une même idée : la croissance durable de notre société.

Les aspects environnementaux nous renvoient à la biodiversité, à la déforestation, à la consommation d’énergie et de matières premières, à la pollution… Quelles interactions avons-nous avec ce qui nous entoure ? Comment pouvons-nous gérer les risques qui y sont associés ?

La définition communément admise du développement durable souligne l’importance de répondre à nos besoins sans compromettre l’avenir. Comment continuer à nous développer sur le long terme ? La réponse se trouve vraisemblablement dans la conciliation des trois “piliers” du développement durable : les volets économique, social et environnemental.

 

  • Le pilier environnemental

    Depuis qu’elle a mis en place en 2007 un système de management environnemental, la Chancellerie bénéficie des reconnaissances internationales que sont la certification ISO 14001 et l’enregistrement EMAS (Eco-Management and Audit Scheme). Concrètement, la Chancellerie veut améliorer l’impact de ses activités sur l’environnement : elle a réduit sa consommation d’énergie et sa production de déchets, mis en place une politique « paperless », remplacé les bouteilles en plastique par des fontaines d’eau, etc.

  • Le pilier social 

    Le service Secrétariat et Logistique de la Chancellerie veille à la santé des membres du personnel en leur proposant une cuisine durable, saine et équilibrée. Le service Personnel et Organisation veille de son côté à la mise en œuvre d’une politique de diversité et à l’amélioration permanente des conditions de travail des membres du personnel.

  • Le pilier économique

    Avec l’aide de la Régie des bâtiments et de Fedesco, la Chancellerie s’investit massivement dans les économies d’énergie (audit, monitoring énergétique, relighting, calorifugeage, green datacenter…). Elle consomme par ailleurs de plus en plus de produits issus du commerce équitable.

Logo EmasLa responsabilité sociétale des entreprises va plus loin que les obligations purement légales et économiques. S’y ajoute également une responsabilité à l’égard de « l’environnement social » qui s’applique à toutes les organisations et donc certainement aux administrations.
La Chancellerie cherche et cherchera à se développer de façon toujours plus durable. Notre Cellule de développement durable tout comme notre Green Team travaillent dans ce sens et l’enregistrement EMAS de notre système de management environnemental s’inscrit dans ce cadre. L’arrivée au « 16 » début 2014 de l’Institut fédéral pour le Développement durable devrait encore renforcer la démarche.